Conseils pour choisir un kit anti-vol pour son vélo

Choisir un modèle adapté, résistant et fiable n’est pas chose facile vu que les différentes marques et modèles abondent sur le marché. Autant de noms derrière lesquels se dissimulent des produits aux caractéristiques bien distinctives. De ce fait, l’achat d’un antivol pour vélo peut hâtivement se transformer en casse-tête. Comment y voir clair, et notamment, comment distinguer le meilleur antivol vélo ?

Comment choisir son antivol vélo ?

Savoir choisir un antivol vélo, c’est surtout savoir identifier les formalités exactes de l’usage de celui-ci. Notamment, il est recommandé de se rendre chez les assureurs pour voir quels types d’antivol y sont référencés. Mais en tout cas, un antivol de taille classique suffira pour accrocher son vélo à une borne dédiée en ville. Il faut néanmoins utiliser un plus grand antivol, par exemple, si l’ancrage est délicat en randonnée ou en ville.

Les écrous antivol pour vélo sont complètement indémontables, parfaitement adaptés. On peut dire que les écrous antivol pour vélo sont le meilleur moyen d’éviter de retrouver un jour son vélo sans selle, sans roues, ou tout simplement de perdre celui-ci.

Les différents types d’antivol

Les antivols de cadre seront parfaits pour des arrêts de courte durée. En effet, ce système est difficile à attaquer et empêche de rouler avec le vélo. Par contre, il est conseillé d’attacher le vélo à un point fixe avec un autre caractère d’antivol pour des arrêts plus longs à risque ou pour un maximum de sécurité. Il y a aussi les segments pliants, maniables et compacts. Ils sont destinés aux arrêts de courte durée, mais offrent plusieurs possibilités d’accroche. Les antivols en U, résistants et compacts, sont top face au risque d’effraction. Les chaînes antivols présentent également de multiples alternatives d’accroche grâce à leur corps résistant et souple. Mais encore, il y a les câbles antivols, qui offrent une protection suffisante pour tous les petits éléments indispensables à la pratique du cyclisme. Et enfin, il y a aussi les vis anti vandale ou vis antivol.

Quels critères prendre en compte ?

Avant tout, il faut savoir que plus cher n’est pas forcément synonyme de meilleur. Pendant la sélection du dispositif de sécurisation, deux critères sont majoritairement pris en compte : les avis prodigués par les professionnels et la solidité de l’antivol. En effet, il est important de noter que tous les types ne se valent pas. Donc, avant l’achat, il essentiel de se reposer sur les études faites par des professionnels et sur l’expérience des autres utilisateurs. Chaque type propose un niveau de solidité et un niveau de sécurité qui lui sont propres. Sa solidité constitue sans nul doute la caractéristique la plus capitale pour un antivol. Les marques entrent aussi en ligne de compte, au-delà des types, et sont le meilleur indicateur de la fiabilité ou non du produit. Il faut toujours attacher son antivol de roue au cadre, puisqu’une roue est conçue pour être retirée avec un minimum d’outils dans l’éventualité d’une crevaison.

Dès l’achat, il est fortement conseillé de marquer son vélo. Référencé dans un fichier national et marqué sur le cadre du vélo, il s’agit d’un numéro unique. Dans le cas où le vélo est retrouvé, il permet de faciliter la restitution de celui-ci.