Histoire du BMX : le BMX dans la culture populaire

Depuis quelques années, le public s’est habitué à voir la course de BMX dans les JO. Mais au tout début, ce sport venu des États-Unis était une activité qui amusait les jeunes et les adolescents en quête de sensations fortes. Voici l’histoire du BMX.

L’essence de sport

Le BMX (contraction de « bike motocross » ou de « bicycle motocross ») est un sport assez récent. Il est apparu vers la fin du XXe siècle en Californie. Les gens de la cité passionnée de motocross, mais qui n’avait pas le pouvoir d’en acheter un, ont décidé d’adapter leur vélo. Il est arrivé en France dans les débuts des années 80 grâce aux journalistes français Alain Kuligowski. Ce dernier présenta le concept au fabricant de motocross, Marcel Seura, qui jugea important de créer une reproduction parfaite de ce que les Américains ont conçu. Il appela le Bicross (c’est la combinaison de deux mots « bicyclette » et « motocross »).

Le BMX un sport des années 80

Dans le milieu des années 70, aux États-Unis le sport BMX connaît un essor remarquable. Tous les jeunes de l’époque veulent avoir ce type de vélo. Les premières ont été non codifiées. Les courses de descente appelées « repack race » voyaient les jeunes personnaliser leur vélo en ajoutant des roues crantées et de taille plus petite que les roues ordinaires. La tendance à gagner l’Europe dans les années 80, notamment en France et en Grande-Bretagne. Jusqu’à la fin des années 80, le BMX ne connaît qu’une seule discipline : « la race ». Mais ensuite, le freestyle voit le jour. Il s’agissait de montrer sa dextérité sur le BMX en réalisant des figures acrobatiques.

Les caractéristiques du BMX

Depuis l’année 2008, le BMX est inclus dans les sports pratiqués aux Jeux olympiques d’été. La sélection des pilotes par nation se voit confier à l’Union Cycliste Internationale. L’équipement d’un pilote d’un BMX est semblable à celui d’un pilote de motocross. La seule différence se situe au niveau des chaussures. En compétition, surtout en « race », les pilotes doit porter un casque intégral, un maillot manches longues, un pantalon rigide, des gants, des chaussures à semelles plates (du style « Vans ») et éventuellement des protections. Le vélo BMX existe en deux catégories celui de 20 pouces et celui de 24 pouces. Le guidon du vélo BMX est plus relevé que celui des autres bicyclettes. La fourche est soit en acier ou