dijonbmx

BICROSS

Les différents modèles du Bicycle Motocross

BMX FREESTYLE

Les disciplines pour faire des figures de freestyle

Le dirt

Le street

Le flat

Le park

Le vert

Le trail

BMX RACE

La pratique la plus courante du BMX

Cette discipline consiste en une course sur piste de race spécifiquement aménagée pour le bicross. Généralement, ce sont des pistes (280 à 400m) en terre battue avec une surface très roulante, des bosses et des virages en bitume ou en ciment.

Le race consiste en une course d’obstacles où 8 pilotes sont en compétition. Un bon bicrosseur de race doit être doté d’une bonne coordination motrice et doit avoir le sens de la course et une grande habileté. C’est un sport jeune adapté aux rideurs qui préfèrent les sensations fortes et qui aiment rouler en toute vitesse. Le déroulement de la course est le suivant : les huit pilotes se placent sur la grille de départ et s’élancent pour un tour.

Les quatre premiers accèdent à la deuxième manche et ainsi de suite jusqu’à la finale qui met en face à face les deux meilleurs pilotes. Les participants aiment l’effort violent et les sensations fortes que leur procure ce sport. Le clé de succès dans ce genre de course est la fluidité en perdant le moins de vitesse possible dans les virages et sur les obstacles.

Que doivent porter les pilotes en BMX Race ? Les pilotes ont un équipement spécial dans cette course : un casque intégral, une paire de gants, un pantalon et un maillot type moto-cross. Concernant les vélos de bicross en Race, ils possèdent un cadre court en aluminium, des freins arrières uniquement et l’un des deux types de roues (20 pouces ou 24 pouces).

BMX-RACE-1

TAILLE DU BMX

Longueur du Top Tube

On compte six tailles de cadres en Race dont le micro, junior et pro. En freestyle, la taille doit correspondre à celle du rider.

L’angle de direction

Plus l’angle est petit, plus le vélo gagnera en stabilité. Optez pour un angle de 75.5° pour un BMX Flat pour une meilleur maniabilité.

L’angle de tige de selle

C’est l’angle qui mesure l’espace entre la selle et le guidon. Plus cet angle est élevé plus vous serez proche de votre guidon.

BMX FREESTYLE

En freestyle, un rider utilise son BMX pour faire des figures techniques et spectaculaires. C’est une discipline libre et non gérée par une fédération contrairement au BMX race affilié à la fédération de cyclisme. Dans ce sport, les bmxeurs sont jugés sur les figures effectuées et leur difficulté. On apprécie surtout l’originalité et le style.

Pour faire du freestyle, le rider utilise un casque, des genouillères, des protège-tibias, des coudières et des gants, en guise de protection contre les éventuels accidents. Il existe plusieurs disciplines : le flat, le park, le street, le vert, le dirt et le trail. La figure de base reste le bunny hop, un saut sans tremplin.

Parmi les figures ou tricks il y a les aériennes effectuées sans que les roues ne touchent le sol. Si certaines figures sont effectuées avec les mains telles que busdriver, barspin, x-up, condor, tuck no hander, tire grab, wheel grab, d’autres sont faites avec les pieds à l’instar du one foot, no foot, can-can, no foot can-can, crankflip, superman, nothing. Dans ce dernier type, le rider lâche le vélo pendant le saut et le rattrape avant d’atterrir.

Les rotations peuvent se faire sur un axe vertical d’un demi-tour jusqu’à 4 tours complets ou bien elles peuvent consister à des rotations latérales (backflip, frontflip, barrel-roll, flair…). Il y en a aussi d’autres pratiques libres.