La Race

La compétition

Une compétition de BMX est assimilable à un sprint d’une distance moyenne de 350 mètres. Au départ, les pilotes sont positionnés en équilibre sur une pente (appelée butte de départ) avec leur roue avant appuyée contre une grille de départ. Les ordres de départ sont énoncés par haut parleur suivant la procédure homologuée: « Attention. Riders ready ? Watch the gate ! ». Les concurrents regardent les feux et au vert, la grille bascule vers l’avant.

Depuis 2004, la France a installé un nouveau système de grille de départ sécurisée et silencieuse ayant la forme d’un quart de lune caissonné, qui empêche ainsi qu’un pilote ne glisse un de ses membres en-dessous. Une nouvelle procédure de départ se généralise en compétion national : la « random gate », littéralement « grille aléatoire », où un délai choisi aléatoirement par un programme s’écoule entre le « Watch the gate ! » et la chute de la grille. Ce délai varie de 0 à 3,5 secondes et ce type de «start» favorise les réflexes et enlève l’avantage qu’avaient les pilotes à domicile qui savaient exactement à quel instant s’abaissait leur grille.

Derrière la grille, il y a 8 pilotes au maximum pour s’élancer sur la piste. Les pilotes font 3 manches qualificatives, puis des 1/8, 1/4, 1/2 finale avant la finale pour chacune des catégories d’âge.Il faut être dans les 4 premiers pour passer des manches au 1/8 de finale et ainsi de suite. Il faut se qualifier en région pour accéder aux courses nationales. Les plus jeunes sont les prélicenciés (6 ans et -) et les plus vieux sont les vétérans (+ de 40 ans). La catégorie reine Elite (semi-pro) est la catégorie Olympique. Un champion Elite est âgé en moyenne de 21 ans. Ces jeunes garçons et filles sont des sportifs de haut niveau reconnus par le Ministère de la Jeunesse et des Sport et bénéficient d’un suivi médical.

La France fait partie du groupe des pays de tête pour le BMX Race. Des pilotes comme Christophe Lévêque (9 fois Champion du monde) le plus titré de l’histoire du BMX ou Thomas Allier (2 fois Champion du monde) sont des stars et sont allés aux Etats-Unis pour vivre de ce sport comme professionnel. La dijonnaise Anne-Caroline Chausson et la bretonne Laetitia Le Corguillé rentrent dans l’histoire des Jeux Olympiques de Pékin en signant un magnifique doublé Or et Argent des Elites féminines et offrent le seul doublé féminin des jeux.

Catégories (race)

• Prélicencié 6 ans et – (Régional uniquement)
• Poussin 7 et 8 ans
• Pupille 9 et 10 ans
• Benjamin 11 et 12 ans
• Minime 13 et 14 ans
• Cadet 15 et 16 ans
• Junior 17 et 18 ans
• Homme 19 et 29 ans
• Homme 30 ans et +
• Vétéran 40 ans et + (National Cruiser uniquement)
• National 17 et 24 ans (National uniquement)
• Elites (semi pro)19 ans et + Catégorie olympique (Sélection UCI)

Quelques différences pour les épreuves Européenes et Mondiales

Compétitions

• Championnat de Bourgogne : 1 à 4 épreuves Suivant calendrier Nord-Est
• Challenge Nord-Est : 9 à 11 épreuves de mars à juin
• Course sur glace : Dijon Epreuve ludique Patinoire de Dijon
• Inter-régions : 1 épreuve qualificative pour le Ch. de France
• Coupe de France (CPP) 5 épreuves (2 manches par épreuve)
• Indoor (CPP) 2 épreuves hivernales
• Trophée de France Jeunes 1 épreuve TF BMX (Poussins à Benjamins)
• Ch. et Challenge de France 1 épreuve à partir des Minimes

Réglementation et couleurs des plaques

• Régionaux Fond jaune Numéro noir
• Nationaux Fond noir Numéro blanc
• Féminines Fond bleu Numéro blanc
• Elites Fond blanc Numéro noir
• Cruisers Fond rouge Numéro blanc
Fond de couleur : carré de 10×10 cm au minimum
Numéros : n° figurant sur le licence hauteur de 8 cm et Largeur de 1 cm.
Lettre : première lettre du nom de famille Hauteur 4 cm à droite du n°
Pastille de course : remise lors du retrait du dossier, à placer en dehors de la zone du carré
Plaque latérale : à fixer au cadre pour la photo finish (courses nationales) n° de taille identique à ceux de la plaque sur fond blanc et sans la lettre.